Agile Marketing pour les startups. Comment maîtriser le temps et les ressources financières tout en laissant une part à la prise de risque et à l’entreprenariat ?

Cet article fait partie d’une série: Agile Marketing pour les startups.

Le temps comme le capital financier et humain sont les deux principaux piliers pour un entrepreneur, une startup ou une petite entreprise. Si ses ressources financières sont limitées au démarrage, chaque heure qui passe peut présenter un important coût financier supplémentaire.

Comment alors maitriser ces deux leviers, ou mieux, les optimiser tout en laissant une part à la prise de risque et à l’entreprenariat ? C’est le dilemme. Et c’est là où l’Agile peut jouer un rôle primordial.

Test and Learn, la validation par le test, l’apprentissage en continu
Avant tout, un petit rappel. La méthode Agile est basée sur la mise du client/utilisateur au centre de tout projet/produit. C’est ce qu’on appelle l’approche « User centric ». Pour répondre aux besoins de ses futurs clients/utilisateurs, tout entrepreneur ou chef de projet/produit doit faire des aller/retour permanents. Il construira progressivement, par itérations successives, son produit/projet.

A quoi consiste cet aller/retour ? En réalité, c’est tester en permanence ces itérations pour s’assurer à chaque étape que la solution co-construite réponde à leurs besoins.

Imaginez un produit fini proposé à vos clients, sans les avoir interrogé au préalable sur leurs besoins, leurs blocages, leurs réticences. Vous pouvez être sûrs que le produit proposé ne correspondra pas à leurs besoins. Une perte de temps et de moyens en perspectives.

Agile Marketing pour startup et petites entreprise, par où démarrer ?

Persona, mon Persona…
Il est évident qu’il faut identifier d’abord le portrait robot de votre client/utilisateur idéal. Invitez vos meilleurs clients/utilisateurs (les ambassadeurs) à vous aider dans la construction et l’amélioration de votre produit. Comment le voient-ils ? Pourquoi l’achètent-ils ou l’utilisent-ils ? Que proposent-ils pour l’améliorer ? Les fonctionnalités manquantes et celles qui répondent au mieux à leurs besoins ? etc…

Et si vous construisiez, avec eux, leurs parcours d’achat d’utilisation, et de décision ?

Donc à partir d’un besoin formulé, vous allez construire un scénario/hypothèse répondant à ce besoin. Un prototype ou une maquette, pour les tester directement auprès de votre client/utilisateur. Ceci peut être une petite fonctionnalité de la grande application. Ça peut être aussi un test A/B auprès d’un échantillon pour une campagne marketing ou une nouvelle idée innovante.

Comment valider un test client/utilisateur ?
La matrice ICE est là pour vous aider à voir quelle est par exemple la meilleure fonctionnalité testée par l’utilisateur ? Correspond-elle (ou pas) aux besoins exprimés ?

La matrice ICE est une méthode de notation. Pour chaque fonctionnalité, idée ou projet, vous devez attribuer trois critères :

I pour impact : quel est l’impact de ce projet, de cette fonctionnalité (de cette information pour une campagne marketing aussi) sur mon usage ? Le bénéfice que je peux en tirer ? 

C pour confiance : quel est votre degré de confiance pour que cette fonctionnalité soit un succès ?

E pour facilité : quel est le degré de facilité (ou de difficulté) de la fonctionnalité que vous mettez à la disposition de votre client/utilisateur ?

Pour chacun de ces trois critères, proposez à l’utilisateur/client de mettre une notation allant de 1 à 10.

Exemple :
Pour la fonctionnalité X, l’utilisateur Y a donné les notations suivantes :
I : 7, C : 6, et E : 7

Faites le total pour chaque fonctionnalité et autant d’utilisateurs. Vous obtenez un score global. Vous l’aurez compris, les fonctionnalités avec de bons et meilleurs scores seront validées. De la même manière, si pour une fonctionnalité, vous obtenez par exemple moins de 15 sur 30, c’est qu’elle ne répond vraiment pas aux besoins de votre Persona. Retravaillez-la avec votre client/utilisateur.

Conclusion :
Avant de lancer un projet/idée/produit, en tant qu’entrepreneur, j’ai intérêt à les co-construire avec mon client/utilisateur, les découper en petites fonctionnalités, les prioriser, développer, tester, valider ou pas chacune des fonctionnalités

Comme vous le voyez, ici, au lieu de dépenser tout votre budget pour développer une application entière, avec le risque qu’au final elle ne corresponde pas à vos clients. Vous allez la découper et faire des testes successifs auprès de vos Personas préférés.

N’attendez pas la fin du projet pour associer vos clients/utilisateurs. Vous gagnerez du temps et de l’argent.

A vous de jouer…

Lire aussi le premier article de la série : Agile Marketing pour les startups.