Une nouvelle fonctionnalité a fait son entrée depuis quelques mois sur Twitter. Les Spaces Twitter devraient amener les entreprises à reconsidérer le pouvoir d’influence de ce réseau social.  
 
Il s’agit de salles de chat virtuelles où les Twittos peuvent se retrouver autour d’un hôte et d’une thématique donnée pour discuter de vive voix et en live. Ainsi, cette nouvelle fonctionnalité peut donner aux entreprises la possibilité de créer du contenu plus qualifié et plus dynamique sur Twitter.
 
Les Spaces Twitter permettent au public d’interagir en temps réel autour d’un contenu ciblé. L’entrée est libre, les auditeurs intéressés par le thème affiché peuvent entrer, écouter, poser des questions, partager un contenu épinglé et même afficher les réactions en temps réel.
 
Ainsi, les Spaces Twitter donnent l’opportunité pour une marque ou une entreprise de partager son expertise, son savoir-faire et son actualité autour de sa communauté de Twittos. Plus qu’un marketing de contenu, les Spaces aident à créer une interaction plus intime avec les abonnés ou les clients potentiels. Les possibilités de présentation, de discussion ou de questions-réponses invitent à beaucoup de créativité. Inviter un influenceur, un expert ou un partenaire à prendre la parole sur un Space offre aux auditeurs l’occasion de côtoyer en direct la personnalité en question. Les Spaces deviennent ainsi de véritables vecteurs d’influence pour asseoir et améliorer votre image de marque sur Twitter.
 
Les médias en ligne ont compris l’intérêt de cette nouvelle plateforme comme une sorte d’antenne supplémentaire pour accroitre leur audience, avec des Spaces de radio sur des thématiques d’actualité politique, culturelle ou internationale…

Désormais les Twittos ont la possibilité d’approcher le contenu de la marque au-délà des seuls 280 caractères…
 
Pour l’instant l’usage des Spaces Twitter est gratuit. Il se murmure que Twitter s’oriente vers une monétisation… Mais ça, c’est une autre histoire…
 
A suivre…
Prochain billet : « Spaces Twitter, comment ça marche ? »