Transformation Agile Marketing et conduite de changement

Se mettre à l’heure Agile peut sembler complexe pour une équipe Marketing ; surtout lorsque la promesse paraît presque miraculeuse : « en rentrant dans l’agilité, nous allons réaliser un haut niveau de performances ». L’envers du décor peut être douloureux si on l’on n’accompagne pas ce changement.

Alors comment entrer dans l’ère de la transformation Agile Marketing ?
Comme toute situation de changement, dans la transformation Agile Marketing, nous pouvons nous retrouver devant un ensemble d’interrogations, des moments de désorientation, frustrations et doutes, ainsi que des incertitudes quant à la réelle efficacité de la transposition de l’agilité dans notre propre environnement.

Les réponses à tous ces défis peuvent se retrouver dans la manière dont opère le changement à l’intérieur de l’entreprise et de l'équipe marketing.

La méthode Agile est basée sur un mode de changement qui passe par l’expérimentation directe et non pas par l’intention d’expérimenter. Autrement dit « Faire, tester et apprendre de ses erreurs pour réajuster ».

Dans leur ouvrage « Le changement agile » David Autissier et Jean-Michel Moutot nous présentent les 3 principaux fondements du changement agile : l’ancrage, le pilotage et l’accompagnement.

L’ancrage
Dans l’Agile Marketing, l’important n’est pas forcément de commencer par expliquer pourquoi il faut changer. On s’intéressera davantage au « comment » opérer et commencer ce changement.

Dans leur ouvrage, Autissier et Moutot décrivent l’ancrage du changement « non pas l’intention de changer mais l’acte de changement lui-même... C’est le moment où l’expérimentation d’une nouvelle manière de faire remplace des pratiques existantes de manière évolutive ou en rupture. Le changement n’est plus un discours prospectif mais une réalité qui vise l’obtention d’un résultat par la consommation de ressources sous contraintes. L’attention est portée sur la manière dont les nouvelles pratiques remplacent les anciennes avec un souci d’amélioration mais aussi de capitalisation sur les efforts effectués »,

Le pilotage
A l’ère du tout digital ou presque, les entreprises se retrouvent face « à de trop nombreux projets de changement ». Il est indispensable d’avoir une vision stratégique globale en listant et priorisant tous les projets d’innovation et de transformation agile. Les piloter ensemble et les faire assimiler par les équipes revient donc à réaliser des actions «  tout au long de chaque projet pour obtenir une vision dynamique de l’acceptation du projet. Les outils de suivi (indicateurs, baromètres, tableaux de bord...) doivent être utilisés et les résultats doivent être formalisés plusieurs fois pendant le projet, avec une enquête réalisée environ une fois tous les trimestres ou à la fin de chaque phase », indiquent les deux auteurs.

Dans l’Agile Marketing, l’itération des cérémonies et des actions peut également aller dans ce sens. Finalement, revenir sur la réalisation de chaque étape « sprint ou release » - les rétrospectives et les sprint planning par exemple – c’est surtout l’occasion pour l’équipe de suivre, formaliser et réajuster les résultats plusieurs fois durant le projet.

L’accompagnement
Au démarrage d’un projet Agile, l’équipe a souvent tendance à y voir plus de complications dans l’ensemble des tâches et missions à accomplir. Entamer l’approche Agile dans une équipe Marketing nécessite donc un accompagnement adapté et humain pour appréhender les blocages, les aprioris, les craintes et résistances. Cet accompagnement a aussi l’avantage de rassurer : l’objectif est de trouver « collectivement et par le dialogue » des solutions adaptées.

Pour faciliter cet accompagnement, il est donc important de faire intervenir des coachs Agile, individuels ou autour d’ateliers collectifs réunissant les équipes concernées par le changement.

Avoir un bon coach Agile externe peut être très utile. Son rôle est de pallier le sentiment de frustration et de donner aux membres de l'équipe les outils dont ils ont besoin pour traiter leurs réactions et envisager cette nouvelle manière « transparente » de travailler.

Cela a aussi le mérite d’installer des espaces d’expression, de dialogue et de co-construction collaborative. Ainsi, la transformation Agile ne sera pas vue et vécue comme un projet imposé mais co-construit par l’ensemble de l’équipe.

Crédit image.

Dernière modification ledimanche, 29 avril 2018 09:51

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.