Pratiques et tendances de l’e-mail marketing en 2011

Soyez le premier à commenter! Digital

Dolist, spécialiste de l’e-mail marketing, et en partenariat avec l’ADEN, Association pour le Développement de l’Economie Numérique, a mené une nouvelle étude auprès de plus de 400 annonceurs français pour déceler les pratiques et les grandes tendances 2011 de l’e-mail marketing en France...

Pratiques & Tendances 2011

Parmi les  principales tendances révélées par cette enquête, on trouve que 61% des entreprises interrogées exploitent les opportunités de contact de leurs sites Internet. Seules 19% des entreprises optent pour la location de fichiers en 2010, contre 30% en 2009.

Par contre, la nouvelle tendance, c’est désormais 14% de ces entreprises ont misé sur les réseaux sociaux pour recruter de nouveaux contacts. 39% des annonceurs interrogés refusent en 2010 de coupler e-mailing et réseaux sociaux, une position bien plus tranchée qu’en 2009 où seulement 19% avaient avancé une réponse négative.

L’optimisation des e-mails pour la consultation mobile ne mobilise quant à elle que 36% de bonnes intentions contre 49% de refus, chiffres qui vont par ailleurs à l’encontre du fort développement de la tendance de l’Internet mobile.

L’étude montre également que 67% des professionnels réalisent des campagnes à but informatif, 47% dans l’objectif de promouvoir leurs événements (contre 43% en 2009), 43% pour effectuer des campagnes de prospection. A la baisse : les enquêtes et sondages mis en place par 24% des enquêtés contre 36% en 2009, ce qui est dommageable à l’heure où connaître les attentes des contacts devient essentiel pour mieux cibler les campagnes. D’un autre côté, 34% des participants ont envoyé en 2010 entre 1 et 2 messages par mois à chacun de leurs contacts. Ils sont 11% à avoir sollicité leurs abonnés plus de 8 fois par mois.

Pour la qualification de contacts, 57% des enquêtés qualifient désormais leurs contacts et 34% environ optimisent le processus d’inscription à leur programme e-mailing. 48% des professionnels sollicités ont ciblé leurs envois selon une certaine typologie des contacts en 2010, contre 43% en 2009.

Parmi les autres enseignements, on trouve que 49% des enquêtés révisent le budget dédié à l’e-mailing à la hausse pour l’année 2011 et ils sont 45% à percevoir un Retour sur investissement (ROI) de plus en plus satisfaisant de ce canal. Une évolution quelque peu plus modérée que l’année précédente mais des résultats globalement positifs si ces données sont interprétées en considérant le contexte 2010 difficile pour le marché de l’e-mailing comme la pression médiatique négative, le durcissement des politiques de filtrage des FAI…

Lire l’intégralité de l’étude de Dolist.net

Dernière modification lesamedi, 16 janvier 2016 18:27

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.